Binh DuongLe Japon et le Vietnam entretiennent de fortes relations bilatérales. Cela s’est traduit, notamment, par l’investissement de Tokyo dans la construction d’une ligne de métro entre les villes vietnamiennes de Binh Duong (sud) et d’Hô Chi Minh-Ville.

C’est le ministère japonais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie qui a pris l’engagement de soutenir ce projet. D’après le plan de développement de Binh Duong, cette ville se muera en un centre urbain de premier plan à l’horizon 2020. D’où, il faut s’y préparer, entre autres, en renforçant les infrastructures existantes et en s’en dotant de nouvelles. Aussi, la localité « cherche donc à améliorer son réseau d’infrastructures », a indiqué le président du Comité populaire provincial. Dans ce cadre, l’acquisition d’une ligne de métro ne serait pas de trop : si ce tronçon ferroviaire est connecté à une autre ligne déjà en place reliant Bên Thanh – Suoi Tiên à Hô Chi Minh-Ville, la ville de Binh Duong aura directement un accès facilité à la plaque tournante commerciale du Vietnam. C’est une véritable opportunité de développer cette localité. Et, heureusement pour elle, le Japon est tout à fait disposé à l’accompagner sur cette voie. A ce propos, tous les avantages que revêt ce projet ont été discutés hier lors d’une séance de travail des responsables du comité populaire de Binh Duong. Preuve de l’intérêt réel du pays du soleil levant, son ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie avait délégué un représentant à cette session.

Le Japon met l’accent sur le développement urbain de cette région vietnamienne. Aussi, il compte apporter sa contribution à cette initiative par le canal d’aides publiques au développement (APD). A noter que le Japon est le deuxième investisseur étranger dans cette région. Il y a injecté 3 milliards de dollars américains pour financer un total de 171 projets.

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*