article_syrieDe sources officielles, il n’y a désormais aucun doute, tant pour les autorités françaises que britanniques, que le gaz sarin a été utilisé contre des victimes Syriennes.En réaction à ces violences, les autorités susvisées ainsi que leurs partenaires estiment que toutes les voies sont ouvertes pour mener une action contre le régime actuellement en place à Damas.

Gaz neurotoxique mortel, le sarin est une arme chimique dévastatrice qui a déjà fait ses preuves dans l’histoire du monde. Par exemple, lors du conflit Iran-Irak, Saddam Hussein avait causé la mort de quelques 5000 habitants en bombardant en 1998 Halabja, une ville irakienne.

Il constitue en effet un véritable poison en ceci qu’au contact avec la peau, il peut bloquer la transmission de l’influx nerveux et provoquer la mort par arrêt cardio-respiratoire. Aussi, peut-il servir à empoisonner l’eau et la nourriture.

Du fait de tous ces dégâts sur les vies humaines, la France et ses partenaires ont estimé que« la ligne avait été incontestablement franchie » par la Syrie. En effet, l’utilisation avérée du gaz sarin constituerait un crime de guerre ; et donc punissable selon les normes humanitaires.

Même si les pressions montent et que les discussions sont en cours pour décider de la forme de la réponse à apporter au régime syrien, la négociation demeure, pour l’heure, « la priorité » du côté du Quai d’Orsay. Quant aux Nations Unies et à Washington, une déclaration de guerre est encore loin de se réaliser faute de preuves suffisantes.

Bref, tout semble au rendez-vous pour une intervention armée de la communauté internationale en Syrie afin de libérer le peuple de ses oppresseurs.

 

Tags: , , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*