topelementDans le but de relancer son économie, l’Autriche va mettre en œuvre tout un programme. Une annonce qui intervient comme par hasard à l’approche des élections.

Depuis le deuxième trimestre 2012, l’économie autrichienne stagne. Pour remédier à cela, un plan de relance a été mis en place. En clair, il s’agira de mettre à disposition, dès l’année prochaine, un budget supplémentaire d’1,59 milliard d’euros. Celui-ci sera injecté dans différents secteurs dont les BTP, la santé publique et la petite enfance. Une partie de la même enveloppe ira aussi à l’aide en faveur des victimes des récentes inondations. Le vice-chancelier d’Autriche, Michael Spindelegger, a tenu à apporter une précision : « il est important de dire que l’on ne prend pas de l’argent sur de nouvelles dettes », a-t-il déclaré. Paradoxalement, l’Exécutif n’a pas abandonné l’idée d’atteindre l’équilibre budgétaire d’ici 2016. Pour rappel, depuis l’année dernière, l’Autriche suit un programme d’assainissement des finances publiques de 28 milliards d’euros. Malgré le fait d’avoir ajouter des dépenses, les autorités ont maintenu leurs visées.

Pour bien d’observateurs, rien de cela n’est fait au hasard. Ce, d’autant plus que les élections interviendront le 29 septembre prochain. En plus, les dirigeants autrichiens n’ont rien inventé puisque, à proximité de l’échéance électorale, leurs homologues allemands ont fait de même. En conclusion : ce programme ne serait destiné qu’à apaiser le climat tendu, entre autres, par la faillite d’Alpine Bau GmbH, la succursale de l’espagnol FCC spécialisée dans la construction et pourvoyeuse de 6 500 postes en Autriche. De toute façon, l’opposition se fera un plaisir d’expliquer sa lecture des évènements aux électeurs, à qui revient le dernier mot.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*