134520903D’après les données rendues publiques aujourd’hui lundi par l’Office fédéral des statistiques, l’excédent commercial a encore chuté durant le mois de mai dernier. Pour cause, les exportations ont fortement reculé dans ce laps de temps.

En mai, l’excédent commercial allemand s’est chiffré à 13,1 milliards d’euros. Rien qu’un mois plus tôt, le même indicateur économique atteignait les 18 milliards d’euros. A noter que cette issue a surpris bon nombre d’observateurs, dont certains s’attendaient à 17,6 milliards d’euros d’excédent commercial. A analyser les détails, le responsable de cette dégringolade est tout trouvé : c’est l’export. Cette rubrique, qui est considérée à juste titre comme le fer de lance de l’économie allemande, correspond à 88,2 milliards d’euros. A comparer aux données d’avril 2013 (94,3 milliards d’euros), il s’en dégage une baisse importante. Même constat du côté des importations mais, dans une moindre mesure : elles sont passées de 76,4 milliards d’euros en avril dernier à 75,2 milliards d’euros un mois plus tard.

En ne tenant compte que des données brutes, la première économie européenne destine, avec une valeur de 50 milliards d’euros, ses exportations principalement vers le même continent. Ce qui explique qu’elle ressent, notamment, les effets de la crise de la zone euro. Pour preuve, les exportations allemandes vers les pays de la zone euro ont baissé de 9,6 % sur un an. A titre comparatif, celles vers les pays hors zone euro n’ont chuté que de 2,4 %. Mieux, les exportations vers d’autres continents n’ont reculé que d’1,6 % sur la même période.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*