Chine : La croissance et l’inflation ne suivent pas le même rythme

Alors que sa croissance économique est en pleine perte de vitesse  à cause de la crise en Europe et aux Etats-Unis, la Chine a révélé que l’inflation avait fortement reculé, ce qui normalement amènera les autorités chinoises à conserver une politique monétaire prudente pour l’année prochaine.

D’après les informations communiquées par le Bureau national des Statistiques (BNS), l’indice des prix à la consommation a évolué de 4,2% sur un an contrairement au mois d’octobre dernier où les prix avaient chuté de 0,2%. Concernant les prix alimentaires dont les variations affectent les plus démunis, ils ont chuté de 0,8% en novembre alors que leur progression est restée figé à 8,8% sur un an. Les prix à la production, quant à eux, ont diminué de 0,7%  en novembre en raison d’un ralentissement de la demande intérieure.  Pour la Chine, deuxième puissance économique mondiale, ces résultats sont la consécration des efforts titanesques déployés depuis plus d’un an dans la lutte contre la hausse des prix qui représentait 6,5% en juillet avant d’atteindre 5,5% en octobre.

Néanmoins, cette performance dans la lutte contre l’inflation contraste avec une croissance économique chinoise en manque de rythme, amenant  les autorités chinoises à adopter en novembre une mesure d’assouplissement monétaire sous la forme d’une réduction du taux des réserves obligatoires des banques en vue de soutenir l’activité économique. Dans la liste des secteurs de l’activité économique en perte de vitesse, on note les exportations qui ont chuté à 28,74 milliards de dollars contrairement aux 31,61 milliards de dollars de septembre, ainsi que la production manufacturière, tributaire des exportations, qui a considérablement baissé le mois dernier.

Bien qu’ayant réussi à obtenir un recul important de l’inflation, le gouvernement chinois pourra prochainement prendre des mesures adéquates pour doper sa croissance économique.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *