La Banque du Japon (BoJ) a signalé que l’augmentation des prix de gros sur le marché intérieur japonais est restée cantonnée à 1,7% sur un an pour le mois de Novembre, pour un  rythme plus ou moins similaire à celui d’octobre (1,6%).

Depuis la chute enregistrée en 2009 dans un contexte de crise économique et financière internationale, les prix sur le marché intérieur nippon ont haussé à quatorze reprises. Seulement pour le mois de novembre, les prix de gros à l’importation, calculés dans les devises mentionnées dans le contrat, ont atteint 14,6% comparé à ceux du même mois de 2010, et représente 8,7% quand on les reconvertit en yen. S’agissant des exportations, les prix ont évolué très timidement en devise contractuelle, de 1,4%, tout en baissant de 3,2 % en monnaie nippone à cause du renchérissement du yen qui présente des hausses record face au dollar et à l’euro depuis plusieurs mois. La hausse des prix est également la résultante de la flambée des cours du pétrole et du charbon (+14,2) conjuguée à l’augmentation des tarifs des produits sidérurgiques (+3,4%), des produits chimiques (+3,9%) et du bois (+3,2%).   A l’inverse, il y a eu une baisse des prix des métaux non ferreux (-4,2%) tels que les équipements pour l’information et la communication (-8,7%) ainsi que les composants et produits électroniques (-1,7%).

Alors que les experts estiment que la hausse des prix de gros aura des conséquences sur l’évolution des prix au détail, la BoJ prédit une stabilité de 0,0% pour les prix à la consommation (hors produits périssables) lors de l’exercice 2011-2012 (avril à mars).

 

Tags: , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*