Dans une tribune publiée lundi dans le quotidien Vedomosti, le ministre russe de l’Economie Alexeï Oulioukaev, a une nouvelle fois plaidé pour un assouplissement des règles budgétaires pour soutenir l’économie du pays qui se trouve au bord de la récession à cause des sanctions occidentales.

le-ministre-russe-de-l-economie-alexei-oulioukaev
Alexeï Oulioukaev parle sans équivoque d’une augmentation « responsable » du déficit budgétaire que les règles du pays maintiennent à moins de 1% du PIB . Il propose de laisser filer le déficit jusqu’à 2% de manière à permettre à la banque centrale russe d’intervenir plus activement sur le marché à travers des achats et des obligations souveraines auprès des banques. Il propose également une réorientation des fonds dégagés vers « les secteurs qui dépendent le plus des investissements publics » et de favoriser l’innovation et la production locale. Cette éventuelle augmentation du déficit budgétaire se heurte à une farouche opposition du ministre russe des Finances Anton Silouanov qui, néanmoins se retrouve de plus en plus isolé face à la baisse des rentrées fiscales et des cours du pétrole.

De nouvelles entrées sont nécessaires à Moscou pour faire face à la réduction de ses revenus, à la hausse des dépenses nécessaires pour soutenir l’économie mais également pour s’adapter aux sanctions.Une hausse des impôts est déjà envisagée. Les autorités estiment que la compensation de l’embargo décrété sur la plupart des produits alimentaires des pays sanctionnant la Russie coûtera au trésor public 13 milliards d’euros d’ici à 2020 vers le secteur agroalimentaire.

Les sanctions occidentales suite à la crise ukrainienne, n’ont fait qu’enfoncer une économie déjà vacillante et qui nage actuellement entre stagnation et récession. Des statistiques officielles publiées vendredi dernier ont révélé que l’économie russe s’est contractée en rythme annuel au cours des deux derniers mois.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*