Un compte à la gloire de la jeunesse dorée de Téhéran sur l’application de partage de photos Instagram a été à l’origine d’une vague d’indignation à travers le pays rappelant à toutes les mémoires les inégalités sociales dans le pays.

Rich-Kids-of-TehranCréé en septembre, le profil « Rich Kids of Tehran » comptait cette semaine encore plus de 93 000 abonnés qui ont publié une quantité impressionnante de photos de voitures de luxe en tout genre, de la Porsche à la Ferrari en passant par la Maserati ou encore la Lamborghini, mais également des montres de marques, des résidences de grand standing ainsi que des photos de fêtes très arrosées avec des jeunes filles en robes de soirée ne portant pas de voile. Ce compte Instagram serait des plus banals s’il ne montrait pas la jeunesse de la République islamique d’Iran.

Dans un pays où une bonne partie de la population a plongé dans la misère suite à la série de sanctions économiques contre le pays, l’indignation a été grande. Des internautes ont créé une page concurrente baptisée « Poor Kids of Tehran », montrant la pauvreté de certains habitants de la capitale. Les médias ont dénoncé un système à deux vitesses, avec notamment l’application de la loi islamique dans le pays, qui ne s’applique pas à certaines catégories de la population.

Les proches de l’actuel pouvoir pointent du doigt la présidence de Mahmoud Ahmadinejad qui aurait favorisé ses alliés en leur permettant d’accumuler des fortunes. La réaction de l’opinion publique a été telle que le gouvernement iranien s’est vu contraint jeudi, de bloquer totalement le compte « Rich Kids of Tehran », officiellement à cause de son contenu « vulgaire ».

 

Tags: , , , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*