Après son revers au premier tour de l’élection présidentielle au Brésil, l’écologiste Marina Silva a choisi d’apporter son soutien à Aécio Neves. Le candidat social-démocrate est le rival de la présidente sortante, Dilma Rousseff, au second tour de ce scrutin, prévu pour le 26 octobre.

soutien-marina-social-democrateCe rapprochement est l’aboutissement d’âpres discussions. L’électorat de Marina Silva semble tout à fait capable de hisser Aécio Neves au sommet de l’Etat, d’autant plus que sa favorite a clairement donné sa position : « Prenant note des engagements pris par Aécio Neves, je déclare que je vais lui apporter mon vote et mon soutien », a déclaré dimanche à Sao Paulo, devant la presse, Mme Silva. Pour rappel, l’écologiste est arrivée en troisième position au premier tour de cette élection présidentielle, recueillant 21,3 % des suffrages exprimés. Ce qui correspond à environ 22 millions de Brésiliens.

Il faut dire que les deux partenaires ne partagent pas la même vision politique. D’ailleurs, Marina Silva a échangé son soutien contre l’introduction, dans le programme d’Aécio Neves, d’une vingtaine de mesures qu’elle proposait en vue de se faire élire. A titre d’illustration, le candidat social-démocrate s’est engagé, notamment, à travailler activement pour le développement durable, intensifier l’initiative de démarcation des terres indigènes, développer la réforme agraire et entamer une réforme politique visant à retirer la possibilité, à certains élus – le président y compris -, de se présenter à un second mandat.

Malgré tout, Dilma Rousseff reste la favorite du second tour. Créditée de 41,59 % des voix, la dirigeante brésilienne a surclassé toute concurrence lors du tour précédent. Aécio Néves n’avait alors réuni que 33,55 % des voix.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*