Dans un point de presse, un porte-parole du Fonds monétaire international (FMI), a annoncé que l’institution de Bretton woods avait lancé une série des tests de résistance sur les banques nippones à l’occasion d’une revue d’ensemble et d’un programme d’évaluation du système financier du Japon.
Alors que l’opinion attendait les résultats de ces tests cet été, des sources gouvernementales ont révélé que ces derniers seront, sans doute, publiés dans le prochain rapport annuel du FMI sur l’économie nippone. Dans la dernière publication du FMI sur l’économie japonaise en juillet, l’institution internationale avait fait état de la nécessité d’analyser, dans les prochaines années, la problématique relative à la sauvegarde de la stabilité financière et à l’efficacité de la supervision, l’impact de nouvelles décisions mondiales de régulation sur les institutions financières japonaises ainsi que les types de politique à adopter pour améliorer l’intermédiation financière. Bien que le FMI n’ait pas détecté des menaces particulières susceptibles d’alimenter les inquiétudes sur le secteur financier japonais à court terme, Le fonds a, cependant, mis en garde le gouvernement japonais sur une probable exposition des banques à des perturbations sur le marché de la dette publique japonaise. Dans le rapport du G20 en Novembre, le FMI alléguait qu’un choc sur le marché des obligations d’Etat japonaises, suivi d’une baisse des cours des actions, entrainerait d’importantes disparition des capitaux pour les créanciers de base, que représentent les banques et les fonds de pension japonais.
Le programme d’évaluation du système financier (FSAP) publié par le FMI est un examen en profondeur du système financier des pays sur une période allant de cinq à dix ans.

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*