bardoLes attaques terroristes du Bardo font craindre une grave répercussion sur l’activité économique de la Tunisie, notamment dans le secteur du tourisme.

Au micro de Rim Saâdia dans Ecomag, Radhi Meddeb, président de l’Association Action et Développement Solidaire et expert en économie, a indiqué que « l’impact de cette attaque terroriste sera particulièrement néfaste, surtout au niveau du secteur touristique ».

De source locale, les terroristes ont voulu porter, par la violence et l’absurdité de leurs actes, un coup fatal au processus de transition politique de la Tunisie, processus que le monde entier a salué avec admiration et respect. Mais cette attaque est fortement symbolique du « rejet par ces criminels de toute forme d’ouverture économique et culturelle ». 

À court terme et pour aider la Tunisie à se sortir de ses difficultés aussi bien économiques que politiques et sécuritaires, plusieurs acteurs internationaux dont l’Europe en particulier la France qui s’est mobilisée. Son action va de la dénonciation des actes criminels à la fourniture de matériels, voire même de formation à l’intention des soldats tunisiens en vue de mener à bien le combat contre le terrorisme.

Pour l’heure, l’économiste Radhi appelle, non seulement, à un plus grand soutien de l’Europe, mais interpelle également sur la nécessité de mettre en place un gouvernement durable et de rétrécir le déficit budgétaire de 2014 afin de favoriser la stabilité sociopolitique et économique du pays.

Ainsi, une démarche volontaire et audacieuse est-elle nécessaire pour exprimer haut et fort la solidarité internationale à la Tunisie en ces temps d’adversité ; quoique la dégénérescence de la situation en Libye laisse perplexe quant à la question sécuritaire et la protection des citoyens tunisiens de tout acte terroriste.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*