ibge-bresil-inflationL’Institut Brésilien de Géographie et de Statistiques (IBGE) a rendu publics mercredi les chiffres relatifs à l’inflation dans ce pays. Cet indicateur s’est élevé à 1,32 % au cours du mois dernier, soit son taux mensuel le plus important depuis février 2003. Et, sur douze mois, l’inflation a atteint 8,13 %.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’inflation en mars a battu plus d’un record. D’après l’IBGE, cet indicateur est également le plus important depuis mars 1995, lorsqu’il s’était élevé à 1,55 %. L’évolution des prix s’explique principalement par l’effet des tarifs de l’énergie. « Plus de la moitié du taux de mars est à attribuer à la facture de l’énergie électrique dont l’augmentation a été de 22,08 % », a indiqué l’IBGE avant d’ajouter qu’ « il s’agit de l’impact le plus fort du mois ».

Cet organisme public a par ailleurs souligné « qu’avec les hausses survenues, le consommateur paye cette année en moyenne 36,34 % de plus pour sa consommation d’énergie ».Selon la même source, la facture de l’énergie des consommateurs a progressé de 60,42 % durant les douze derniers mois. Hormis l’énergie, d’autres secteurs ont également enregistré des hausses à l’instar du logement, les aliments et boissons et l’éducation, à hauteur, respectivement, de 5,29 %, 1,17 % et 0,75 %.

Alors que l’inflation a enregistré une progression, l’économie brésilienne est plutôt stagnante. Pour cause, la Banque centrale avait procédé, au cours du mois dernier, au relèvement de son taux directeur de 0,5 %, le faisant ainsi passer à 12,75 % l’an. En parallèle, la présidente brésilienne, Dilma Rousseff, est en pleine discussion avec le Parlement dans l’objectif de faire approuver plusieurs mesures visant à relancer l’économie.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*