levee-couvre-feu-baltimoreLa levée immédiate du couvre-feu à Baltimore, dans l’Etat du Maryland, a été annoncée dimanche par la maire de cette ville, Stéphanie Rawlings-Blake. Pour rappel, ce couvre-feu avait été instauré en raison de violentes protestations liées à la mort de Freddie Gray. Ce jeune Noir de 25 ans est décédé le 19 avril dernier suite aux blessures subies lors de son interpellation par les forces de l’ordre.

« Ma principale priorité dans l’imposition du couvre-feu était de préserver la paix, la sécurité, la santé et le bien-être des habitants de Baltimore », a déclaré Mme Rawlings-Blake. Un moyen probablement d’expliquer cette mesure étant donné qu’elle a été décriée par l’Association américaine de défense des libertés civiles ainsi que par les businessmen et, particulièrement, les patrons de restaurants. Quelques temps après l’adresse de la maire de Baltimore, le gouverneur de l’Etat du Maryland, Larry Hogan, a annoncé le début du retrait des 4 000 éléments de la garde nationale et de la police qui étaient déployés dans cette ville. Néanmoins, il a tenu à préciser que « l’état d’urgence restera en place jusqu’au retrait total des forces ».

Au cours de la même journée, il y a eu des manifestations pacifiques devant la mairie de Baltimore. Et, les centres commerciaux et boutiques victimes de pillages au cours des violences en début de semaine derrière ont à nouveau ouvert leurs portes. Lundi dernier, ces violences avaient commencé juste après les funérailles de Freddie Gray. Des manifestants avaient mis le feu dans nombre de magasins et de véhicules et avaient même affronté les policiers, blessant certains de ceux-ci. D’où, les forces de l’ordre avaient procédé à plus de 200 interpellations.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*