Nelson-BarbosaLe gouvernement du Brésil a annoncé vendredi sa décision de réduire de 20 milliards d’euros (22 milliards de dollars) les dépenses prévues dans son budget 2015. Par la même occasion, l’Exécutif a également indiqué qu’il s’attendait, à présent, à un recul de 1,2 % du PIB.

Selon les explications du ministre brésilien de la Planification, Nelson Barbosa, « pour que l’économie se reprenne, pour que la croissance reparte, il faut faire un effort d’équilibre budgétaire. Il a été nécessaire de bloquer 69,9 milliards de reais (22 milliards de dollars) pour atteindre l’objectif d’excédent primaire fixé par le gouvernement fédéral cette année ». Il faut noter qu’il s’agit de la coupe budgétaire la plus importante opérée par les gouvernements du Parti des Travailleurs (PT) depuis 2003, date du début du premier mandat de l’ancien dirigeant brésilien Lula da Silva. En visite à Rio de Janeiro, la directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI), Christine Lagarde, n’a pas manqué de commenter cette décision : cette coupe budgétaire « prouve le courage politique et la détermination pour obtenir des résultats en accord avec les objectifs fixés », a-t-elle estimé.

Par ailleurs, M. Barbosa s’attend à un recul du PIB à hauteur de 1,2 % au terme de cette année. Dans ce cas, ce sera le pire résultat enregistré par la puissante émergente au cours des 25 dernières années, selon diverses analyses relayées dans la presse.

Avant cette dernière prévision, le gouvernement brésilien évoquait une contraction de 0,9 % du PIB en 2015. Toutefois, le FMI prévoyait d’ores et déjà un recul plus important, soit 1 %.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*