Sede do Banco Central em BrasíliaDans l’objectif de lutter contre l’inflation, la Banque Centrale du Brésil a procédé mercredi au relèvement de son taux directeur à 13, 75 %, soit un demi-point de plus. Cette opération était vivement souhaitée dans le marché.

Par voie de communiqué, la première institution financière a brièvement expliqué son geste : « en évaluant le scénario macro-économique et les perspectives pour l’inflation, le COPOM (Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale) a décidé à l’unanimité d’élever le taux directeur Selic de 0,50 point de pourcentage, à 13,75 % l’an », a-t-elle mentionné. Il s’agit de la sixième hausse consécutive décidée par la Banque Centrale du Brésil. Actuellement, le taux directeur brésilien en est à son niveau le plus élevé en l’espace de neuf ans environ. Pour rappel, cet indicateur était de 14,25 %. De l’avis de certains analystes, le taux directeur brésilien devrait atteindre 14 % en fin 2015. Quoi qu’il en soit, son relèvement vise à combattre l’inflation. Celle-ci a grimpé jusqu’à 8,17 % en rythme annuel en avril pour un seuil de tolérance de 6,5 %. Les autorités brésiliennes se sont engagées à le faire descendre à 4,7 % d’ici l’année prochaine.

Comme si cela ne suffisait pas, le Brésil fait face à un ralentissement de son activité économique depuis déjà cinq ans. Sur les trois premiers mois de l’année, son PIB a diminué de 0,2 % comparativement au trimestre précédent. Pour 2015, le gouvernement brésilien s’attend à un recul de 1,2 % du PIB. De son côté, le Fonds Monétaire International (FMI) table sur une baisse de 1 % du même indicateur. Dans ce cas de figure, ce sera le pire résultat du Brésil sur les 25 dernières années.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*