amende-carrefour-belgiqueL’auditorat de l’autorité belge de la Concurrence vient d’infliger une lourde amende à 18 entreprises ayant pris part à des augmentations coordonnées des prix de vente d’articles de droguerie, de parfumerie et d’hygiène entre 2002 et 2007 sur le territoire de la Belgique.

174 millions d’euros (191 millions de dollars), c’est la somme totale de laquelle les 18 entreprises sanctionnées par les autorités belges devront s’acquitter comme amende. Il faut noter que le groupe français Carrefour figure parmi ces entreprises et a même écopé de la plus importante sanction, soit 36,4 millions d’euros (40 millions de dollars) d’amende. De même, d’autres géants de la distribution font partie du lot, à savoir Colruyt, Cora, Delhaize, Intermarché, Makro et Mestdagh. La liste est complétée par plusieurs fournisseurs de produits de droguerie, parfumerie et hygiène, en l’occurrence Beiersdorf, Belgium Retail Trading, Bolton, Colgate-Palmolive, D.E HBC Belgium, GSK Henkel, L’Oréal, Procter & Gamble, Reckitt Benckiser Belgium et Unilever.

En ce qui concerne Colgate-Palmolive, cette entreprise a bénéficié d’une exonération étant donné qu’elle a dénoncé cet accord illicite auprès des autorités de tutelle. Pour ce qui est de Colruyt et Delhaize, qui sont les deux principaux concurrents de Carrefour en Belgique, ils devront payer des amendes respectivement de 29,1 millions et 24,9 millions d’euros (32 millions et 27,4 millions de dollars). Quant à Procter & Gamble, spécialiste américain des produits de consommation courante, il a été condamné à payer une amende de 29,1 millions d’euros (32 millions de dollars). Pour information, ces trois dernières entreprises ont écopé des sanctions les plus lourdes, juste après celle de Carrefour.

 

Tags: , , , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*