.Le Macro Center pour l’économie politique, basé à Tel-Aviv, vient de publier les résultats d’une nouvelle étude qui affirment que le gouvernement israélien dépense près de deux fois plus pour un étudiant juif dans les implantations isolées de Cisjordanie que pour l’élève moyen israélien. Le ministère de l’Education israélien a immédiatement réagi à cette conclusion en affirmant que les données compilées par Macro Center étaient erronées.

L’étude de Macro Center, qui se présente comme une organisation autonome qui combine la recherche scientifique avec l’efficacité économique, a été citée en début de semaine dans les médias israéliens. Elle affirme que l’Etat hébreu dépense 3 420 dollars par étudiant chaque année dans des petits villages à l’est de la barrière de sécurité, et dans la région de Judée et de Samarie de manière générale, alors que la moyenne nationale est de 1 721 dollars. Le directeur de Macro Center Roby Nathanson affirme que ce procédé est un politique du gouvernement israélien pour ajouter des emplois et des fonds pour ces implantations au détriment des villes et des communautés dans le nord et le sud qui sont définies comme des « zones de priorité nationale ».

En réponse à ces accusations, le ministère de l’Education a réagi en s’attaquant au cœur même du rapport de Macro Center, c’est-à-dire les données qui ont permis l’étude. Roby Nathanson a déclaré que l’étude de son organisation reposait sur des données débutant à partir de 2013 et établies « à partir de sources crédibles » dont les rapports de l’Office central de statistique, les ministères de l’Education, de l’Economie et des Finances et l’Administration civile israélienne. Pour le ministre de l’Education, ces données sont fausses et, dans les faits, il dépense moins en Cisjordanie par élève que la moyenne nationale.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*