nucléaire-iranienLa motion de désapprobation contre l’accord sur le programme nucléaire iranien présentée par les élus républicains au Sénat américain a été approuvée par 56 voix contre 42, mais une majorité de 60 sénateurs était requise pour qu’elle soit retenue.

Ce vote constitue vraisemblablement la plus grande victoire diplomatique majeure en six ans de mandat pour l’administration de Barack Obama, qui a fait de la résolution pacifique de la crise sur le nucléaire iranien l’un de ses dossiers prioritaires.

Le Congrès avait jusqu’à jeudi à minuit, pour approuver le texte suivant la procédure parlementaire. Les républicains ne sont pas parvenus à rassembler les votes requis malgré leur majorité au Sénat américain. Tous les élus démocrates, à l’exception de quatre d’entre eux, ont voté contre la proposition de la majorité et soutenu l’accord approuvé par la Maison blanche.

Deux candidats à l’investiture républicaine pour la présidentielle de l’an prochain, les sénateurs Rand Paul et Marco Rubio, n’ont pas participé au vote, après un débat en Californie mercredi soir. Aucun autre vote n’est prévu avant la date limite.

Le vote du Sénat américain signifie que l’accord sur le programme nucléaire iranien conclu le 14 juillet dernier à Vienne entre l’Iran et le groupe P5+1, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies et l’Allemagne ne sera pas dénoncé par le Congrès américain.

Pour être adoptée, la motion de désapprobation aurait dû être votée avant minuit heure locale, par les deux chambres du Congrès, le Sénat et la Chambre des représentants, et surtout surmonter le veto présidentiel. La Chambre des représentants ne s’est jamais prononcée sur une telle motion, se contentant d’adopter trois textes symboliques sans effet sur l’avenir de l’accord nucléaire.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*