simhon-aviLa nomination par le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu samedi dernier, du Professeur Avi Simhon au poste de conseiller économique, a provoqué une vive polémique au sein de sa coalition.

C’est un véritable tollé de protestations qui a suivi l’annonce de la nomination de Simhon à la tête du Conseil économique national. Les principaux détracteurs de cette nomination sont les députés orthodoxes qui, avec des membres de l’opposition, ont rappelé hier dimanche, les propos jugés « désobligeants » tenus dans le passé, par Simhon contre les familles nombreuses et contre les nouveaux migrants.

En 2010, le concerné avait critiqué le monde orthodoxe en affirmant notamment qu’avoir 8 enfants était « un péché » mais avait aussi dénoncé le nombre trop important selon lui de non-juifs parmi les immigrés en provenance des pays de l’ex-URSS. Ces propos lui valent aujourd’hui encore d’être traité par les députés orthodoxes et de l’opposition travailliste de « capitaliste de la vielle école qui déteste les pauvres et les orthodoxes en particulier ».

En revanche, pour le Premier ministre Netanyahu, le Professeur Simhon est un atout capital pour le gouvernement devant les défis socio-économiques auxquels il doit faire face. Dans un communiqué, Simhon lui-même a dit espérer aider le Premier ministre à faire avancer des initiatives importantes pour renforcer la position de l’économie israélienne et améliorer le bien-être des citoyens.

Le Professeur Avi Simhon est un universitaire de renom qui a été conseiller du ministre des Finances, Youval Steinitz dans le précédent gouvernement. Professeur d’économie à l’université hébraïque de Jérusalem, il a autrefois siégé au Comité Trajtenberg chargé de la réforme de la justice sociale suite aux manifestations de 2011.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*