silouanov-antonLe ministre russe des Finances, Anton Silouanov a annoncé mercredi, à l’occasion d’un forum économique, de nouvelles mesures pour adapter le budget 2016 du pays aux nouvelles réalités économiques.

Il s’agit pour le gouvernement de Moscou d’opérer de nouvelles coupes budgétaires pour adapter son budget 2016 aux cours du pétrole qui risquent de rester faibles pour longtemps.

Selon Silouanov, les ministères et autres organismes publics vont présenter au ministère des Finances des propositions concernant la réduction des dépenses de 10% par rapport à ce qui est prévu dans la loi de budget 2016.

L’annonce du ministre des Finances ne fait que confirmer les informations déjà parues hier mardi dans la presse. Le budget 2016 a été bâti sur un baril à 50 dollars avec un déficit de 3% du Produit Intérieur Brut. Or, le pétrole n’a pas cessé sa chute, tombant cette semaine au niveau encore inimaginable de 30 dollars le baril. Ce brusque effondrement des cours de l’or noir a bouleversé la donne pour un pays qui tire la majorité de ses revenus des hydrocarbures. La Russie qui se trouve dans une situation délicate a déjà procédé à d’importantes réductions des effectifs du personnel de l’administration public et du secteur de la santé.

Le pays a traversé l’an dernier une profonde récession avec une forte baisse de l’activité et du pouvoir d’achat des ménages. Et malgré les sanctions économiques auxquels il fait face à cause de la crise ukrainienne, la Russie espérait une reprise économique cette année, tout en s’évertuant de ne pas dépasser la limite des 3% de déficit du PIB fixée par le président Vladimir Poutine. Pour entretenir cet espoir, le gouvernement travaillerait, selon Anton Silouanov, à la recherche de nouvelles rentrées budgétaires, notamment à travers des privatisations qui pourraient rapporter aux caisses de l’Etat, environ 12 milliards d’euros en deux ans.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*