CBOELa Banque centrale d’Egypte a annoncé qu’elle organise aujourd’hui mercredi une vente aux enchères de 1,5 milliard de billets de dollar en faveur des banques.

A l’heure actuelle, le pays des pharaons est confronté à une grave pénurie en devises étrangères. Cette vente aux enchères du billet vert, précise la Banque centrale dans un communiqué, devrait permettre aux importateurs d’honorer leurs paiements.

La première institution financière égyptienne avait annoncé lundi dernier sa décision d’adopter « une politique de change plus souple » en dévaluant la monnaie locale, la livre égyptienne, à hauteur de 14,3 %. Ainsi, un dollar vaut à présent 8,95 livres égyptiennes au lieu de 7,83 auparavant. En l’espace de ces deux derniers mois, le taux de change du dollar correspondait, dans l’informel, à 10 livres égyptiennes, ce qui est inédit.

La première institution financière du pays a donc décidé d’assouplir sa politique de change pour « résoudre les irrégularités du taux de change et avoir une circulation plus régulière des devises étrangères au sein du système bancaire égyptien ».

A en croire BMI Research, une entreprise d’études de marché, « l’écart entre le marché noir et le marché officiel a diminué » suite à la dévaluation de la livre décidée lundi dernier.

La dévaluation de la monnaie égyptienne est une démarche positive, explique ce bureau d’études, devrait réduire la pénurie du billet vert et certains problèmes dont font face les commerces égyptiens en matière d’acquisition des devises étrangères.

Néanmoins, cette société estime que « des réformes supplémentaires sont nécessaires pour rendre le pays attractif pour les investissements étrangers ».

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*