LE CHINOIS JIN JIANG SE RENFORCE DANS LE CAPITAL D'ACCORHOTELSLe groupe chinois Jin Jiang, qui est déjà le premier actionnaire du groupe AccorHotels, chercherait à présent, à augmenter sa part dans le capital, ce qui n’est pas perçu d’un bon œil par l’Etat français qui redoute une prise de contrôle rampante, ont révélé ce week-end des médias français.

Citant une source proche du dossier, le quotidien français Le Figaro a rapporté que Jin Jiang « viserait 29% du capital » du groupe hôtelier français, juste en-deçà du seuil des 30% qui l’obligerait à lancer une offre publique d’achat. Le groupe chinois aurait fait une offre de rachat des 11.08% détenus de concert par le fonds Colony Capital et la société d’investissement Eurazeo, ce qui porterait déjà sa participation à 26.1%.

Déjà propriétaire de Louvre Hôtels (marques Première Classe, Campanile, Kyriad, Tulip Inn, Golden Tulip et Royal Tulip), le groupe chinois a entrepris depuis le début de l’année, une véritable offensive sur la chaîne AccorHotels, élevant progressivement sa participation dans son capital, de 5% fin janvier, à 10% fin février et enfin à 15% en fin de semaine dernière.

Mais si ces investissements sont bons pour la valeur boursière d’AccorHotels, ils ne sont pas bien vus par tous. Se faisant entendre pour la première fois sur ce dossier, le président français François Hollande s’est dit hier lundi « très attentif » à ce que le capital d’AccorHotels « reste diversifié ».

Le Journal du Dimanche a rapporté de son côté que le Président-Directeur Général du groupe AccorHotels Sébastien Bazin aurait contacté le groupe chinois HNA pour contrer Jin Jiang. AccorHotels envisagerait même une entrée de l’Etat dans son capital à hauteur de 10%, mais ce dernier plan ne fait pas l’unanimité au sein du gouvernement, le ministre de l’Economie Emmanuel Macron préférant orienter les finances publiques vers la filière du nucléaire.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*