Après sept ans de travaux de développement commencés en 2005, l’armée américaine vient d’annoncer par un communiqué officiel que la Navy disposait de son premier prototype industriel de canon électromagnétique.

Ce développement intervient deux ans après la mise sur pied en 2010 d’un prototype expérimental. Les premiers tests de ce prototype industriel unique en son genre, fabriqué par le géant britannique de l‘armement BAE Systems et livré le 30 janvier dernier à la Navy, ont eu lieu à la fin du mois de février 2012. La capacité de ce nouveau canon est de 32 mégajoules, soit 32 fois l’équivalent d’une voiture lancée à 160 kilomètres à l’heure.  Les projectiles métalliques tirés grâce à une force électromagnétique créée par un courant électrique variable très intense envoyé le long de deux rails parallèles peuvent atteindre des vitesses comprises entre 7 000 et 9 000 kilomètres par heure pour une portée rapide de 185 kilomètres. L’autre avantage en dehors de sa puissance de feu, et pas des moindres, est que cette arme, qui fonctionne sans poudre, ni produit chimique, réduit le danger créé sur les navires de guerre par les réserves explosives de poudre, d’obus et de munitions.

La dernière étape avant l’utilisation de cette nouvelle arme qui devrait permettre à la marine américaine de diversifier ses missions est l’optimisation des dispositifs de refroidissement pour permettre aux canons d’atteindre la cadence nécessaire au combat réel de dix tirs par minute.

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*