eskomLa compagnie électrique sud-africaine Eskom et China Development Bank (CDB) ont paraphé lundi dernier, un accord de prêt de 500 millions de dollars, destiné au financement du programme d’investissements en équipements d’Eskom.

Fort de ce prêt de la CDB, l’opérateur électrique sud-africain dispose désormais, de 3,6 milliards de dollars de ressources mobilisées pour l’année financière 2016-2017, à en croire son directeur général, Brian Molefe, cité dans un communiqué publié lundi par le gouvernement sud-africain. Cette somme couvre 75 % des besoins d’Eskom en financements qui s’élevent à un total de 4,9 milliards de dollars.

La signature de cet accord de prêt est l’aboutissement d’un processus initié en décembre dernier, à l’occasion de la visite du chef d’Etat chinois Xi Jinping en Afrique du Sud, dans le cadre du forum sur la coopération sino-africaine.

Pendant ce déplacement, les opérateurs chinois et sud-africains ont conclu 26 accords et protocoles pour un investissement global de 6,7 milliards de dollars, y compris celui d’Eskom.

Grâce au financement de la CDB, Eskom est en mesure de poursuivre son programme d’extension de ses capacités électriques dans le pays. Cette compagnie électrique exploite 28 centrales électriques (charbon, hydroélectrique, gaz, nucléaire et éolien), ce qui lui permet de générer près de 90 % de l’électricité utilisée en Afrique du Sud.

Cette année, Eskom a pu diminuer la fréquence des délestages et des coupures du courant électrique qui ont perturbé, pendant un long moment, l’économie la plus industrialisée d’Afrique. Cette compagnie envisage d’assurer la maintenance et la réfection des 8.000 mégawatts (MW) de capacité existante et de mettre en service 10.986 MW supplémentaires sur la période 2015-2020.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*