Japon : Faire des prêts pour favoriser la croissance

Afin de soutenir la croissance, le Comité de Politique Monétaire de la Banque du Japon (BOJ) a décidé mardi de faire des prêts aux banques. 2 000 milliards de yens (25 milliards de dollars américains) ont été rendus disponibles pour ce faire.

Désormais, la facilité de caisse réservée aux institutions financières japonaises, initiative amorcée en juin 2010 comme mesure d’assouplissement monétaire, est passée de 3 500 milliards à 5 500 milliards de yens (70 milliards de dollars américains). C’est possible d’y accéder dès aujourd’hui. Telle est la stratégie adoptée par la BOJ pour soutenir la croissance. Néanmoins, les banques bénéficiaires de ces prêts devront se soumettre à quelques conditions : le financement doit revenir à des entreprises évoluant dans des secteurs stratégiques pour la croissance japonaise. C’est le cas de la médecine, la prise en charge des enfants et des seniors, l’agriculture, l’environnement, l’énergie, la recherche, le tourisme, les investissements dans des pays asiatiques, etc.

Qu’à cela ne tienne, les institutions financières jouiront de taux préférentiels de 0,1 %. Ce, pour des crédits inférieurs à 10 millions de yens (125 millions de dollars américains). Pour cette catégorie, la BOJ a réservé 500 milliards de yens. Le même montant a aussi été prévu pour financer des projets de grande envergure. Ainsi, des 2 000 milliards de yens, il ne va rester que la moitié (1 000 milliards de yens), laquelle constituera des prêts en dollars américains à des taux conformes aux marchés correspondants.

Mohamed El Abdi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *