ibmEn pleine restructuration, IBM a dévoilé son intention de recruter 25 000 personnes aux Etats-Unis au cours des quatre prochaines années.

Cette multinationale spécialisée dans l’informatique s’est engagée à investir un milliard de dollars pour la formation de ses salariés américains.

« Nous avons l’intention d’embaucher environ 25 000 professionnels dans les quatre prochaines années aux Etats-Unis », a déclaré la présidente d’IBM, Ginni Rometty, dans l’édition du mardi dernier de USA Today. La société informatique entend créer 6 000 emplois dès l’année prochaine. Elle a par ailleurs promis un investissement d’un milliard de dollars sur les quatre ans à venir, réservé à la formation de ses ressources humaines.

«Nous embauchons parce que la nature du travail évolue – et c’est aussi pourquoi tant de ces emplois restent difficiles à combler », a expliqué Mme Rometty, ajoutant que « des emplois sont créés et ils exigent de nouvelles compétences – ce qui nécessite de nouvelles approches en matière d’éducation, de formation et de recrutement ».

A ce propos, IBM a l’intention de recentrer son activité sur le cloud, l’analytique et la sécurité, qu’elle considère comme des « impératifs stratégiques ».

IBM avait effectué une compression de personnel pouvant concerner jusqu’à 14 000 emplois, d’après certains analystes. En 2013, cette multinationale avait annoncé la suppression de 14 % de son personnel en France, soit 1 200 à 1 400 postes, sur une période de deux ans. La même année, les effectifs d’IBM avaient baissé pour la première fois en une décennie. La société comptait 431 212 employés en fin 2013, un chiffre en recul de 0,7 % comparativement à 2012 selon Bloomberg. Au terme de l’année dernière, IBM disposait de 377 757 salariés.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*