McDonald’s cède 80% de ses opérations en Chine

mcdo-chineMcDonald’s a annoncé lundi, la vente au conglomérat CITIC et à la firme américaine de capital-investissement Carlyle Group, de la majeure partie de ses activités dans la Chine continentale et à Hong Kong, pour la somme de 2,08 milliards de dollars, indiquent les trois groupes dans un communiqué conjoint.

CITIC, Carlyle et McDonald’s formeront une nouvelle société qui agira en tant que franchisé principal des 1.750 restaurants de la chaîne américaine de fast-food dans la partie continentale et à Hong Kong pour les vingt prochaines années.

Selon les termes de l’accord, CITIC Ltd détiendra environ 32% des parts, tandis que sa filiale CITIC Capital, qui gère des fonds de capital-investissement et d’autres actifs alternatifs, détiendra 20%, Carlyle 28% et McDonald’s les 20% restants.

Le Président-Directeur Général de CITIC Capital, Zhang Yichen présidera le conseil d’administration de la nouvelle société. L’opération, qui est soumise aux approbations réglementaires, devrait être achevée à la moitié de cette année.

L’ouverture de nouveaux restaurants est prévue, en particulier dans les petites villes qui devraient bénéficier d’une urbanisation accrue et d’une croissance des revenus.

Pour McDonald’s, en difficultés financières au niveau international, avec la baisse de ses ventes pour la quatrième année consécutive aux Etats-Unis, son plus grand marché, et sans argent ni ressources intellectuelles pour se concentrer sur la Chine, l’opération doit lui permettre de se développer rapidement sans trop puiser dans ses propres capitaux.

McDonald’s prévoit l’ouverture d’au moins 1.500 restaurants en Chine au cours des cinq prochaines années. La nouvelle entité espère capter la classe moyenne émergente du pays. La Chine et Hong Kong représentent une énorme opportunité de croissance, la population active chinoise étant plus large que celles des Etats-Unis et de l’Europe réunis.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager