Le groupe européen Airbus a inauguré ce week-end sa première usine d’assemblage en Chine d’hélicoptères notamment le modèle H135 qui seront produit au rythme de 18 unités par an et dont le premier hélicoptère sortira de la l’usine mi-2019.

Cette ligne d’assemblage final, qui ouvrira ses portes à la fin de l’an prochain, est connue sous l’acronyme «FAL». Elle est située près de la cité portuaire de Qingdao, dans l’est du pays, dans la zone de développement industriel high tech Jimo, dans la province du Shandong.

Elle sera exploitée conjointement par Airbus Helicopters, qui détient 51% du capital, et Qingdao United General Aviation Company, qui est elle-même une coentreprise entre China Aviation Supplies et Qingdao United General Aviation Industrial Development.

L’hélicoptère H135 qui sera assemblé à Qingdao, est un biturbine léger déjà utilisé dans plusieurs pays pour des missions de secours médical et de sauvetage. Il peut être équipé indifféremment du PW206B3 de Pratt & Whitney ou de l’ARRIUS 2B2plus de Turbomeca.

Sa charge utile est de 1.498 kilogrammes pour un poids maximum au décollage de 2.980 kilogrammes. Il peut transporter 8 personnes, sa vitesse de croisière maximale atteint 252 km/heure à pleine charge au niveau de la mer et est capable de parcourir un trajet de 810 kilomètres.

La ligne d’assemblage d’Airbus en Chine, dont la mise en place a été rendue possible par un contrat-cadre signé en 2016, est la première de ce type dans le pays pour un acteur occidental. Airbus compte sur l’énorme marché chinois pour relancer ses ventes, Airbus Helicopters ayant vu son chiffre d’affaires reculer de 2% l’an dernier. En effet, la Chine est depuis 2016, et pour la première fois, le plus gros marché civil pour les hélicoptères Airbus.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*