Le gouvernement américain a rendu publics lundi les changements qu’il entend demander pour éventuellement renouveler l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) liant les Etats-Unis, le Canada et le Mexique.

L’administration Trump est prête à renégocier l’ALENA dans l’objectif premier de rééquilibrer le déficit commercial des Etats-Unis avec ses partenaires de libre-échange.

En dehors de la modernisation de l’accord, cela constitue un des objectifs majeurs détaillés dans un rapport de 18 pages diffusé par le bureau du représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer.

A titre d’illustration, les Etats-Unis ont enregistré un déficit commercial de 64 milliards de dollars avec le Mexique l’année dernière. Autrement dit, leurs importations de produits mexicains sont beaucoup plus importantes que leurs exportations vers ce pays. Avant la mise en place de l’ALENA, il y avait plutôt un excédent de 1,3 milliard de dollars au profit des Etats-Unis.

Quant au déficit commercial des Etats-Unis avec le Canada, il s’élève à 11 milliards de dollars. «Un meilleur accord permettra non seulement de réduire ce déficit, mais aussi de le rendre juste pour tous les Américains» à travers un meilleur accès des Etats-Unis aux marchés canadien et mexicain dans les secteurs de l’agriculture, manufacturiers et des services.

Par ailleurs, l’ajout d’un chapitre sur «l’économie numérique» fera également l’objet de la renégociation. Ce thème est inexistant dans l’ALENA, signé en 1994 et jamais révisé depuis cette date.

En outre, l’administration américaine souhaite la suppression des «subventions injustes», des «pratiques de distorsion du marché» et des «restrictions lourdes à la propriété intellectuelle».

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*