L’Italie replonge dans la récession

En raison de l’essoufflement de l’économie européenne et des tensions commerciales à l’échelle mondiale, l’Italie a replongé dans la récession en fin 2018.

En clair, le PIB italien a baissé de 0,2 % au 4è trimestre 2018, après avoir enregistré un recul de 0,1 % au trimestre précédent. Du coup, l’Italie est devenue l’unique Etat de la zone euro à être en récession.

Rappelons que l’Italie a déjà connu pareille situation entre 2012 et 2013. Et depuis 2014, le deuxième pays manufacturier d’Europe n’avait retrouvé qu’une croissance molle.

« La réponse du gouvernement ne peut être que d’accélérer le programme d’investissements publics et les autres mesures contenues dans le budget 2019 », a indiqué par le biais d’un communiqué le ministre italien des Finances, Giovanni Tria.

Pour sa part, le Président du Conseil italien, Giuseppe Conte, a balayé toute éventualité de loi budgétaire rectificative, assurant que la mise en œuvre du budget, qui comporte des mesures d’appui à la consommation et aux investissements, entraînerait la croissance.

La relance de l’économie italienne « aura lieu à coup sûr en 2019 », a-t-il assuré, après avoir estimé que son pays est « dans une phase de transition due à la guerre des droits de douane entre les Etats-Unis et la Chine ».

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Partager