Les géants internationaux de la grande distribution peuvent désormais investir en Inde. Cette réforme tant attendue a été enfin adoptée vendredi par le gouvernement.

Très prochainement, les villes indiennes pourraient bénéficier des services de Walmart, Tesco ou Auchan. En effet, le gouvernement indien a autorisé les distributeurs étrangers à acquérir jusqu’à 51 % de leurs filiales locales. Une aubaine à ne pas rater, surtout dans un marché fort d’un milliard d’âmes et pesant 400 à 450 milliards de dollars américains. En fait, cette réforme est restée dans les tiroirs de l’administration indienne depuis belle lurette. Pour preuve, elle avait refait surface en novembre dernier avant d’être, de nouveau, repoussée suite aux pressions de l’opposition. Celle-ci arguait défendre les 5 millions de commerces indépendants indiens, lesquels risqueraient  de ne pas survivre à la concurrence des leaders mondiaux du domaine. Mais, heureusement pour les autochtones, ces derniers sont obligés de s’associer à un partenaire local.

En réalité, l’Inde, en proie à une croissance économique déclinante, ne pouvait plus se passer des investissements étrangers en général et des distributeurs en particulier. Le gouvernement espère que cette nouvelle politique économique lui permettra de réduire le déficit commercial du pays. De même, la réforme est censée couvrir les pertes dues à l’augmentation de 12 % du prix du gas-oil. Par la même occasion, le gouvernement a également permis l’ouverture de l’aviation aux investissements étrangers. Ainsi, les parts de diverses entreprises publiques du secteur pourront être mises en vente en toute légalité.

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*