Le fonds souverain chinois, appelé aussi China Investment Corporation (CIC), a signé un texte par lequel il s’engage à verser 2,3 milliards d’euros (3,2 milliards de dollars) en vue d’acquérir 30% des parts de la nouvelle filiale de GDF Suez dévolue à l’exploration et à la production.

En effet, cet investissement de 2,3 milliards d’euros s’inscrit à la fois dans le cadre d’une dynamique de collaboration à long terme avec le groupe français et dans un objectif d’augmentation de capital. D’autre part, CIC  a accepté de payer, d’ici la fin de l’année, 600 millions d’euros pour racheter au français les 10% des actions de l’usine de liquéfaction Atlantic LNG de Trinidad-et-Tobago. Concrètement, on chiffre l’ensemble des investissements du fond souverain chinois à 3 milliards de dollars. Cependant, les représentants du CIC et GDF-Suez ont tenu à préciser que ce partenariat n’implique pas un transfert de technologies françaises vers la Chine en raison de la nature même du CIC du fait que ce dernier a essentiellement pour mission de gérer une partie importante des réserves de change de la Chine, dans une optique strictement financière. Souhaitant réaliser au plus vite cette série d’engagement, la direction du CIC a mis en place un contact direct entre les équipes de GDF et la principale banque chinoise ICBC.

Avec d’une part, GDF Suez,  plus grand acheteur de gaz naturel et CIC, société  d’investissement d’état, on peut s’attendre à ce que ce partenariat amène le fonds souverain chinois à faciliter à GDF Suez l’accès aux entreprises chinoises en vue d’une collaboration avec elles à l’étranger, et surtout en Asie.

 

Tags: , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*