Washington Incrimine Moscou et Pékin d’Espionnage Economique

D’après un rapport des services du renseignement américain divulgué ce jeudi, le gouvernement américain accuse la Russie et la Chine de recourir à l’espionnage informatique pour soustraire aux Etats-Unis des informations confidentielles sur le commerce et la technologie.

Ciblant une période de 2009 à 2011, ce rapport contient des informations transmises par différentes agences de renseignements, entreprises du secteur privé, laboratoires d’idées et universitaires américains. Un responsable du renseignement américain a indiqué que le rapport cite la Chine et la Russie comme pays mandatant des pirates pour infiltrer les réseaux américains. Après que plusieurs entreprises américaines aient affirmé avoir subi des attaques provenant de la Chine, les autorités américaines ont pu avoir  la certitude que les agents chinois représentent la plus tenace et la plus grave menace d’espionnage économique pour ses entreprises. Quant aux accusations sur la Russie, le rapport mentionne que les services de renseignement russes dirigent diverses activités en vue de collecter des informations économiques et technologiques auprès des entreprises américaines. Des preuves inaliénables prouvent l’implication de services, de firmes mais aussi de particuliers russes dans des activités visant à subtiliser aux Etats-Unis des technologies dont les couts de développement s’estiment en millions de dollars.

Le cyber espionnage entre états est une menace importante car  elle permet aux services étrangers d’avoir accès à des volumes importants des données confidentielles rapidement et sans grand risque, d’autant plus qu’ils agissent avec une extrême discrétion.

Au-delà des préoccupations purement économiques, on peut également présager  que les services russes et chinois se soient emparés des informations confidentielles de l’armée américaine.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *