hondaEn fin de semaine dernière, Honda a annoncé le rappel de 852 000 véhicules de par le monde. Le système airbag de ces voitures posait problème.

Ces derniers temps, bien de constructeurs automobiles ont dû rappeler leurs véhicules. Cette tendance est particulièrement visible au Japon : après les rappels de Toyota, c’est au tour de son compatriote Honda de faire de même. En ce qui concerne cette opération, il s’agit de véhicules majoritairement vendus aux USA. D’ailleurs, c’est la succursale américaine de Honda qui a donné les raisons du rappel : un système d’airbag défectueux. Quoi qu’il en soit, c’est une très mauvaise nouvelle pour Honda, 852 000 voitures devant retourner dans ses usines. A part 748 843 véhicules qui reviendront des Etats-Unis, le reste avait été envoyé dans 42 Etats différents : avec respectivement 44 760 et 24 871 automobiles, le Canada et le Mexique constituent les deux autres principales destinations de ces Honda de modèle Pilot (SUV), assemblés de 2009 à ce jour, et Odyssey, de 2011 jusqu’à présent. Malgré cette déconvenue, Honda n’a enregistré aucun accident. Sur ces véhicules, c’est l’airbag du côté conducteur qui devra être réparé. D’après les experts, certaines pièces ont été omises lors de l’assemblage. Ainsi, le ballon d’air ne peut correctement se déployer en cas d’accident. C’est donc une réparation qui semble assez facile à effectuer, bien que Honda subisse des pertes en termes de temps et de transport.

Comparé aux problèmes qu’a récemment connus Toyota, Honda peut s’estimer heureux. En novembre dernier, son concurrent nippon a dû rappel plus de 2,77 millions de véhicules à cause d’un défaut de système de direction et de pompe à peau. Et, un mois avant, il avait effectué la même opération pour 7,43 millions de voitures. Celles-ci présentaient un risque d’incendie au niveau du système d’ouverture de vitres.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*