Police officer stands guard in front of the RBI head office in MumbaiHier mardi, la Banque Centrale indienne a procédé à la première réduction de ses taux d’intérêt en 9 mois. Par le biais de cette opération, la première institution financière du pays tente d’attirer des investissements et de stimuler la croissance.

La Reserve Bank of India (RBI) a fixé son « repo », taux auquel elle prête aux banques commerciales, à 7,75 %. Avant sa baisse, il était de 8 %. C’est donc une réduction de 25 points de base. Une geste similaire a été posée à l’endroit des taux des réserves obligatoires, lesquels sont passés de 4,25 % à 4 %. A noter que ces derniers taux sont, en fait, les réserves financières que les banques et établissements financiers sont dans l’obligation de déposer à la RBI. « Les pressions inflationnistes semblent avoir atteint un plafond. L’activité économique a ralenti et elle a besoin de nouveaux investissements », a déclaré Duvvuri Subbarao, le gouverneur de la RBI, après la réunion de politique monétaire. Si le patron de la RBI semble résigné, cette décision était attendue depuis belle lurette dans le milieu des affaires. Si la réduction des taux directeurs avantage la croissance économique, elle risque de nuire à l’inflation. D’où, M. Subbarao fait état d’une « probabilité croissante pour que l’inflation reste en 2013 – 2014 proche des niveaux actuels ». Cet indicateur économique a quelque peu baissé le mois dernier pour atteindre 7,18 % en rythme annuel. Mais, il demeure encore loin des 5 à 6 % visés par la RBI.

A l’opposé, la croissance indienne ne fait que dégringoler, atteignant même 5,3 % entre juillet et septembre. Ce trimestre est le deuxième de l’année budgétaire indienne (avril-mars). En adoptant cette mesure, la RBI espère contribuer à une meilleure croissance et, également, à attirer plus d’investissements étrangers en Inde.

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*