Quelques jours après la décision du gouvernement indien d’autoriser l’ouverture du très fructueux marché du commerce de détail aux investissements directs étrangers, les titres des groupes indiens de distribution se sont envolés à la Bourse de Bombay.

Cette envolée spectaculaire des groupes de distribution concerne Pantaloon Retail, une branche de Future Group s’occupant de la gestion de supermarchés Big Bazaar, qui a grimpé de 18,2% à 237,2 roupies (3,42 euros) pendant que l’action de Trent, la marque d’hypermarchés du groupe Tata, a bondi de 11,83% à 1084 roupies. On note également que Shoppers Shop, un autre groupe du secteur de distribution, s’est apprécié de 14,1% à 425,7 roupies. Concernant la décision du gouvernement indien, elle repose, d’une part, sur une proposition qui consiste à permettre aux géants mondiaux du secteur de distribution de participer à hauteur de 51% au commerce de détail multimarques et d’autre part, sur une augmentation de 100% d’investissements directs étrangers (IDE) des magasins à marque unique, tels que Nokia ou Reebook, contrairement aux 51% appliqués depuis 2006.

Cette décision du gouvernement de New Delhi a suscité plusieurs réactions dont celle du Directeur de Future Group, Kishore Biyani, qui a déclaré que cette décision était tout d’abord une bonne nouvelle pour les consommateurs du deuxième pays le plus peuplé de la planète qui auront désormais un choix très diversifié et ensuite, celle ci sera source de gain pour l’Inde qui pourra tirer d’ici la prochaine décennie des bénéfices estimés entre 8 et 19 milliards provenant de nouveaux investissements.

En Inde, le marché du commerce représente 470 milliards de dollars, dont seulement 26 milliards découlent des chaines locales de grande distribution.

 

Tags: ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*