Le Portugal échappe à la récession

4345975-6551038Pour la première sur les deux dernières années, le Portugal parvient à sortir de la récession au deuxième trimestre : à l’issue de cette période, son PIB a augmenté d’1,1 % d’après des informations rendues publiques hier mercredi par l’Institut National des Statistiques (INE).

La même source a justifié ce résultat par « une accélération significative des exportations de biens et de services » au cours du deuxième trimestre. Pour preuve, les exportations ont bondi, en rythme annuel, de 16 % en avril dernier et de 5 % le mois suivant. Ces données sont vraiment encourageantes pour l’économie portugaise, d’autant plus que le taux de chômage a diminué au cours du même trimestre : égal à 17,7 % sur les trois premiers mois de l’année, il est descendu à 16,4 % actuellement. Un mieux qui est vraisemblablement à la période estivale et aux postes y afférents. Toutefois, les prévisions portant sur 2013 sont plutôt moins flatteuses. En effet, les experts s’attendent à une contraction de 2,3 % au terme de cette année. Ce, assorti d’une hausse du chômage au-delà de la barre des 18 %. Ce n’est qu’en 2014 que l’horizon semble s’éclairer avec une reprise à 0,6 %. Au-delà du territoire portugais, c’est toute l’Europe qui est sorti de la récession durant le deuxième trimestre 2013. D’après Eurostat, la croissance économique du Vieux continent a connu une hausse de 0,3 %, à l’intérieur de la zone euro comme dans l’ensemble de l’Union Européenne.

Pour rappel, le Portugal bénéficie d’une aide de l’Union Européenne et du Fonds Monétaire International (FMI) depuis mai 2011. En contrepartie, le gouvernement a consenti à initier des réformes et à instaurer l’austérité. Ce qui n’a fait qu’accroître le manque d’emplois et la récession.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *