le-secretaire-general-de-l-ocde-angel-gurria-au-siege-d-el-o_1254056La reprise économique annoncée par François hollande pourrait bien devenir une réalité. En effet, l’Organisation de Coopération et de Développement Economique vient d’annoncer que la France pourrait réaliser une croissance de 0,3% cette année. L’annonce a surpris tout le monde étant donné que la même organisation affirmait initialement que l’Hexagone devrait connaitre une baisse de 0,3% de son PIB pour l’année en cours. Mieux encore, ces nouvelles prévisions sont plus optimistes que celles des autorités françaises qui tablaient sur une croissance de 0,1%.

La bonne nouvelle ne concerne pas seulement la France, elle est plutôt généralisée. Toujours selon l’OCDE, les pays du G7 connaîtront une croissance globale supérieure aux prévisions. Elle devrait s’établir à environ 2,5% au deuxième trimestre de l’année en cours. Cependant, tout le monde ne partagent pas encore l’optimisme de l’OCDE du moins pour la France. Pour l’instant, aucune autre institution ou personnalité n’a confirmé ces chiffres. Le FMI conserve encore ses prévisions d’une régression de 0.2% tandis que la Commission européenne mise plutôt sur une contraction de 0.1%. L’année dernière, l’économie française avait stagné et sa croissance avait été de 0%. Pour ce qui est de la situation globale des pays développés, le document signale que l’Allemagne continue à tirer de l’avant l’économie de la zone euro bien que certains pays continue dans la contraction économique, cependant moins sévère que les dernières années. De l’autre coté de l’Atlantique, les Etats Unis auraient réussi une sortie de crise et la progression économique devrait être de 1,7%.

Par ailleurs, c’est du coté des pays émergent que le rythme de croissance effréné semble s’essouffler un peu. Seule la chine devrait relancer sa dynamique et repartir avec une hausse du PIB de l’ordre de 8,1%. Au vue des difficultés que traversent les pays émergents, l’OCDE signale que le retour global à la croissance durable n’est pas encore assuré. Ainsi, la prudence et la rationalisation son toujours de mise

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*