imageIntroduite la veille à 26 dollars, l’action TWTR a clôturé sa première séance jeudi sur le NYSE (New York Stock Exchange) à 44.90 dollars, soit en progression de 72.69%. Une entrée fracassante, donc, que certains analystes invitent toutefois à relativiser.

L’entrée en bourse du réseau social Twitter était l’évènement le plus attendu depuis celle en mai 2012 de son grand concurrent Facebook qui, avec 16 milliards de dollars, détient depuis, le record de la plus grosse introduction en Bourse technologique aux Etats-Unis.

Twitter fait moins bien côté chiffres que son concurrent avec 1.82 milliard levé grâce à la mise sur le marché de 70 millions d’actions, mais à l’inverse n’a connu aucun problème majeur.Si son succès sur le long terme est conditionné à sa capacité à rentrer des revenus publicitaires, l’intérêt suscité par Twitter, et les valeurs technologiques de manière plus générale, inquiète jusqu’à la présidente de la SEC, l’autorité boursière américaine. Celle-ci craint une rentabilité incertaine. Certains analystes prédisent des cours de Twitter très volatils dans les jours à venir et les estimations divergent.Pour la maison de courtage Topeka, l’action pourrait grimper jusqu’à 54 dollars et le moment serait donc idéal pour l’achat. Le cabinet de recherche Pivotal par contre la juge trop chère et ramène son véritable prix à 30 dollars.

Pour une entreprise qui a réalisé sur les trois premiers trimestres de l’année en cours une perte nette de 134 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de seulement 422 millions, Twitter affichait jeudi soir, une très bonne valorisation boursière de 24.5 milliards de dollars, au terme d’une entrée en bourse du niveau de celle du géant de l’internet Google.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*