bahrain-russieBahreïn entend augmenter ses investissements en Russie. Dans cette optique, les deux pays ont retenu comme prioritaires les secteurs, transports, énergétique, technique et militaire.
Les investissements à venir pourraient atteindre un milliard de dollars. Ils seront facilités par les multiples accords qui lient les deux pays,liés par un accord sur l’encouragement et la protection mutuelle des capitaux placés. Actuellement, ils travaillent sur une autre convention entre le Fonds russe des investissements directs et la Holding d’investissements de Bahreïn.
La Russie est certainement satisfaite d’être la cible des investissements de Bahreïn qui dispose d’importantes ressources, ce qui lui confère un potentiel financier solide. Plus précisément, Bahreïn compte développer des projets d’infrastructures sur le territoire russe, dont notamment l’installation d’un pont sur le détroit de Kertch. Dans le sens inverse, la Russie compte profiter de ce cadre de coopération, pour étendre son marché de services et de marchandises vers Bahreïn.
Sans surprise, la solidité de ces rapports bilatéraux ne plaît pas à l’ensemble de la communauté internationale. Ainsi, les Etats-Unis, qui entretiennent traditionnellement d’excellents rapports avec le Royaume, n’ont-ils  pas hésité à exprimer aux autorités bahreinies leur mécontentement suite à leurs projets d’investissements en Russie.
Washington doit être d’autant plus inquiet du fait que Bahreïn peut désormais servir d’intermédiaire à d’autres Etats arabes désireux de traiter de certaines affaires avec Moscou. La Russie a donc, une belle carte à jouer en vue d’améliorer ses relations avec le monde arabe, d’autant plus que Bahreïn est l’un de ses principaux centres financiers.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*