kowaitLe Koweït va acheter du gaz naturel liquéfié (GNL) à Shell, British Petroleum et Qatar Gas, qui ont conclu des contrats mardi.
Par le biais de ces engagements, le Koweït pourra acquérir 2,5 millions de tonnes de GNL par an. La Kuwait Petroleum Corp. (KPC),  a représenté l’Etat dans ces négociations. Ainsi, à en croire Nasser al-Mudhaf, directeur marketing international de cette société, British Petroleum va lui livrer 6 cargaisons de GNL par an sur les cinq prochaines années contre un chèque de 3 milliards de dollars.
A préciser que chaque cargaison équivaudra à 80 000 tonnes de GNL. En parallèle, la KPC va également bénéficier des livraisons de Shell qui s’est engagée à lui fournir 18 cargaisons de GNL par an sur les six prochaines années. Le montant du contrat est estimé à 12 milliards de dollars.
La KPC est également liée contractuellement à Qatar gas, qui lui livrera huit cargaisons de GNL en l’espace d’une année. Dans ce dernier cas, le prix de la transaction n’a pas été dévoilé. M. Mudhaf a déclaré que « Shell, British Petroleum et Qatar gas vont fournir à la KPC, entre avril et novembre, un total de 2,5 millions de tonnes de GNL qui vont permettre l’alimentation des centrales électriques, plus consommatrices pendant l’été, suite à la hausse des températures ».
A peine ces contrats conclus, le Koweit se projette déjà en 2019, date de l’expiration de ces accords avec le Qatar et souhaite porter ses importations de GNL à 4 à 5 millions de tonnes par an à partir de cette échéance. Bien qu’il  dispose d’un sous-sol riche en pétrole, le Koweit ne produit pas suffisamment de gaz naturel qu’il est contraint d’ importer.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*