Afin de faire face à la faiblesse de ses ventes, Walmart entend ouvrir des magasins de proximité et s’appuyer sur le commerce électronique.

walmart
Jeudi dernier, le géant américain de la grande distribution a rendu publics ses derniers chiffres. Comme l’ensemble des opérateurs de ce secteur aux USA, Walmart passe par des temps difficiles après avoir connu son sixième trimestre consécutif de baisse. Il a constaté que les ventes dans ses magasins inaugurés, il y a un an, n’ont pas évolué au cours du deuxième trimestre. Cela est lié à la stagnation des rémunérations dans les classes les plus modestes aux Etats-Unis. Or, « la clientèle de Walmart est largement composée de familles avec des revenus inférieurs à 40 000 dollars », a indiqué Bernard Sosnick de Gilford Securities. En outre, d’autres enseignes de la grande distribution en ligne à l’instar d’Amazon ne font pas de quartier à Walmart. Il semble y avoir également un changement de comportement de la clientèle. « La jeune génération ne semble pas aimer les très grands supermarchés, elle préfère les magasins de proximité, sans compter que les gens essaient d’économiser sur l’essence et donc limitent les trajets en voiture », a expliqué Michael Keara de Prime Executions.

Face à ces mutations, Walmart a décidé de s’adapter, notamment en lançant de nouveaux magasins sous le label Neighborhood Market and Express.Il est prévu 90 ouvertures au cours de cet exercice. En parallèle, Walmart entend consacrer une enveloppe de 160 millions de dollars au commerce en ligne. « La frontière entre le commerce physique et le commerce électronique est de plus en plus floue », pense son directeur général, Doug McMillon.

 

Tags: , , , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*