RiceLe gouvernement thaïlandais vient de mettre un million de tonnes de riz aux enchères. Ces stocks ont été emmagasinés sous le mandat de Yingluck Shinawatra.

Sans aucun doute, il s’agit de la plus importante vente aux enchères de riz sur les dix dernières années. Lors de son passage à la Primature, Yingluck Shinawatra avait concrétisé une de ses promesses électorales en rachetant la récolte aux riziculteurs à un prix plus important que le cours mondial pendant une durée de trois ans. Aussi les stocks de cette céréale se sont vite accumulés dans les entrepôts publics. Actuellement, plus de 17 millions de tonnes de riz y sont conservées, constituant ainsi une quantité supérieure à la moitié du commerce mondial.

La junte militaire désormais au pouvoir entend écouler ces stocks qui risquent d’entraîner une baisse des cours mondiaux du riz, alors qu’ils sont très faibles depuis déjà quatre ans. Ce qui a de l’impact sur les riziculteurs thaïlandais, qui constatent en toute impuissance la constante baisse de leurs revenus, d’autant plus que le gouvernement a cessé d’acheter leur récolte dont les stocks commencent à se détériorer.

Néanmoins, seul un sixième de ce stock est constitué de riz parfumé, qui devrait se vendre plus facilement, notamment sur le marché local. Le reste n’est pas parfumé et risque de subir la concurrence du riz produit au Vietnam, au Cambodge et en Birmanie sur le marché international. L’ancienne récolte de riz accumulée dans les entrepôts d’Etat thaïlandais peut être prisée du côté de l’Afrique de l’Ouest .Le grain étant bien sec, il gonfle beaucoup plus une fois cuit. Cette caractéristique est très appréciée sur le marché ouest-africain.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*