Après que la Russie ait enregistré une croissance économique de 4% en 2010, c’est maintenant au tour de son PIB d’augmenter à 4,2% au titre de l’année 2011, d’après les propos du premier ministre Vladimir Poutine. Grace à cette hausse, la Russie est classée troisième parmi les principales économies mondiales, devancée par la Chine et l’Inde.

Pour expliquer les facteurs déterminants qui ont causés cette hausse du PIB, M. Poutine mentionne, en premier lieu, l’excédent budgétaire de 0,8% enregistré par la Russie, un véritable exploit au regard des déficits auxquelles l’économie russe devait faire face et de la crise qui secouent l’économie mondiale depuis plusieurs mois. Malgré un déficit de 5,9% en 2009 et de 4,1% en 2010, le budget de la Russie a affiché un meilleur visage en 2011, profitant de la hausse des cours d’hydrocarbures, considérées la plaque tournante de l’économie russe.
Par ailleurs, le premier ministre russe a précisé que la dette publique de la Russie était de 10% du PIB, un niveau qui devrait interpeller les pays victimes de la crise de la dette à savoir : les Etats-Unis et les pays de la zone euro. Notons aussi que l’augmentation de 4,7% de la production industrielle a également eu impact positif sur le PIB russe et a contribué à hisser le pays à la quatrième place, derrière la Chine, L’Inde et l’Allemagne, en termes de hausse de production industrielle.
Si l’année 2011 a été positive pour l’économie russe, il n’en est pas pour autant pour 2012 au regard non seulement des signaux inquiétants qui proviennent des principales économies mondiales, mais aussi des incertitudes sur l’issue de la vague de contestation qui secouent le pays depuis les législatives du 4 décembre.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*