sanction-fcaDans son édition du dimanche, le Wall Street Journal rapporte que Fiat Chrysler (FCA) risque de devoir payer une amende record de 105 millions de dollars aux USA en raison de mauvais rappels de voitures. Selon la même source, la NHTSA, agence américaine de la sécurité routière, pourrait annoncer officiellement aujourd’hui cette pénalité et, en plus, contraindre ce constructeur automobile à racheter certaines de ses voitures défectueuses et à se soumettre à un audit indépendant.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que FCA traverse une très mauvaise passe. En effet, pas plus tard que vendredi, ce constructeur automobile a été obligé de rappeler 1,4 million de véhicules aux USA après que deux chercheurs aient réussi à pirater à distance une de ses Jeep. Et voilà que Fiat Chrysler risque d’être sanctionné suite à des carences dans des rappels de 11 millions de véhicules. D’après le Wall Street Journal, ce lot comprend des modèles de Jeep plus anciens desquels les réservoirs à essence ont été à l’origine de plusieurs incendies mortels. En clair, FCA a été mis en cause par les autorités de la sécurité routière dans cette affaire pour avoir fait obstruction aux régulateurs, manqué d’alerter les propriétaires de voitures à temps et effectué des réparations insuffisantes.

Ce n’est pas la première fois qu’un constructeur automobile soit financièrement sanctionné dans des circonstances similaires. A titre d’illustration, l’américain General Motors a dû s’acquitter de 35 millions de dollars pour des rappels tardifs et le japonais Honda, 70 millions de dollars pour avoir caché des défauts de sécurité sur certains de ses véhicules.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*