real-bresilLe réal brésilien a atteint mercredi un nouveau plus bas historique par rapport au dollar américain. Les récentes mesures prises par la banque centrale du Brésil sur le marché des changes n’ont vraisemblablement pas pesé lourd suite aux préoccupations suscitées par une éventuelle détérioration des finances publiques, d’une aggravation de la crise politique et d’un recul de la demande chinoise de matières premières.

De manière plus précise, le réal brésilien est tombé à un plus bas de 4,14 par rapport au dollar américain. Ce qui a poussé la banque centrale à annoncer des opérations exceptionnelles de vente de swaps de change et de dollars dans l’objectif d’essayer de soutenir la monnaie nationale. Maigre consolation pour le réal brésilien, il n’est pas seul dans son cas : les craintes pour la croissance économique mondiale ont eu un impact négatif sur diverses devises des Etats d’Amérique latine. Toutefois, cela a plus d’ampleur au Brésil suite à l’éventualité d’une crise politique grave au cas où les élus approuvent des lois avalisant une hausse des dépenses publiques contrairement à la volonté de l’Exécutif.

La dépréciation du réal brésilien face au dollar américain dépasse déjà la barre des 33 % en 2015. Certains analystes expliquent cette chute du fait, d’une part, que le gouvernement brésilien peine à initier un plan de relance de l’économie et, de l’autre, de la récente décision prise par l’agence financière Standard & Poor’s de rétrograder le Brésil parmi les emprunteurs spéculatifs. A cela s’ajoutent la hausse du chômage et de l’inflation. Mardi, l’Exécutif a revu à la baisse sa prévision de croissance pour 2015. Plus pessimiste, il s’attend, à présent, à une diminution du PIB à hauteur de 2,44 % en lieu et place de 1,49 %.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*