cs-madagascar-accordsLe Maroc et Madagascar ont ouvert une nouvelle page dans leurs rapports bilatéraux avec la signature ce lundi à Antananarivo, de vingt-deux conventions et accords de coopération bilatérale dans divers domaines d’activités.

La cérémonie de signature de ces accords, a été présidée ce lundi, au palais présidentiel à Antananarivo, par le président malgache, Hery Rajaonarimampianina et son illustre hôte, le Roi Mohammed VI qui effectue depuis samedi soir, sa première visite officielle dans ce pays, à la tête d’une forte délégation officielle comprenant de nombreux hommes d’affaires et promoteurs marocains, dont la présidente de la CGEM (patronat) Mme Meriem Bensalah Chaqroun.

S’inscrivant en droite ligne de l’orientation royale tendant à renforcer le partenariat Sud-Sud dans le continent noir, ces conventions concernent divers secteurs d’activités et visent le renforcement du partenariat entre les secteurs public et privé des deux pays, ainsi que le cadre juridique régissant la coopération bilatérale.

Hier dimanche, les chefs d’entreprises et promoteurs marocains et malgaches ont tenu à Antananarivo, un forum économique consacré à l’exploration des opportunités d’affaires qui s’offrent à chacun des deux partenaires.

Peu avant la cérémonie de signature, le roi Mohammed VI a eu des entretiens en tête-à-tête avec le président Hery Rajaonarimampianina.

Au terme de cette audience, le président de Madagascar a décoré le souverain de la Grand-Croix de 2e classe de l’Ordre National, la plus importante décoration honorifique réservée par la présidence malgache aux chefs d’Etat étrangers. De son côté, le roi du Maroc  a décoré le Hery du Wissam Al Mohammadi, la plus haute distinction du royaume.

En marge de sa visite d’Etat à Madagascar, le Roi du Maroc prendra part au 16ème Sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) qui se tiendra les 26 et 27 novembre dans la capitale malgache.
Dans le cadre de sa visite officielle à Madagascar, Mohammed VI va effectuer un déplacement mémorial dans la ville d’Antsirabe, où ont vécu deux années d’exil en 1954/55, son grand-père Feu Mohammed VI, son père Feu Hassan II, alors prince héritier et d’autre membres la famille royale.

A titre de reconnaissance aux habitants de cette ville, le souverain compte s’y rendre pour lancer de nombreux projets sociaux, dont un grand centre hospitalier pour mères et enfants et un centre de formation professionnelle dans les disciplines de l’agriculture et du tourisme, pouvant accueillir jusqu’à mille élèves apprentis.

 

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*