vw-coreeLa FTC (Fair Trade Commission), la Commission coréenne de la Concurrence, a infligé à Audi Volkswagen Korea une amende d’environ 30 millions d’euros pour publicité mensongère dans le cadre de l’affaire de manipulations des niveaux d’émission des modèles diesel. Une amende de ce niveau est inédite dans le pays.

Audi Volkswagen Korea a diffusé sur la période 2008-2015 des publicités dans lesquelles il indiquait que ses modèles respectaient les normes d’émissions. Les émissions de ses modèles qui étaient en fait sous-estimées font que ces publicités sont considérées par la FTC comme mensongères. En plus de l’amende record infligée au constructeur, la plus forte jamais infligée par la FTC en matière de publicité mensongère, cinq dirigeants, encore en fonction ou ayant quitté le groupe, feront l’objet de plaintes au pénal. Il s’agit notamment d’André Konsbruck, actuellement directeur de ventes Amérique d’Audi, et de Terence Bryce Johnsson, directeur des ventes d’Audi à l’étranger. La FTC a également indiqué qu’elle allait demander à la justice de perquisitionner le siège de Volkswagen, de sa filiale locale ainsi que les résidences des dirigeants en exercice précités.

Volkswagen, deuxième fabricant de voitures du monde, a admis l’année dernière avoir triché sur les émissions polluantes de ses véhicules. Suite à ce retentissant scandale, Séoul a interdit la vente de 80 modèles Volkswagen en août et infligé une première amende pour publicité mensongère. La réputation de la marque en Corée du Sud s’est ternie et ses ventes ont chuté de 33% au cours du premier semestre de cette année par rapport à la même période de l’année dernière. Le truquage des émissions polluantes ont également placé d’autres marques comme Porsche, BMW et Nissan, dans le collimateur des autorités du pays.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*