afs-charbonDimanche dernier, le chef d’Etat sud-africain, Jacob Zuma, a procédé à l’inauguration de la première unité d’une super-centrale à charbon dans le nord du territoire sud-africain. Celle-ci sera dotée, à terme, d’une capacité prévue à 4 800 mégawatts (MW).

En dévoilant la plaque d’inauguration de cette centrale à charbon, M. Zuma a estimé qu’il s’agissait de l’ouverture d’ « un excitant nouveau chapitre dans l’histoire de la production d’énergie » de l’Afrique du Sud. Il faut noter que cette unité prend place dans la localité de Medupi, distante de 350 km au nord-ouest de Johannesburg. De l’avis du dirigeant sud-africain, cette inauguration arrive « au moment le plus opportun » pour le pays étant donné que les « pénuries d’énergie constituent un sérieux frein à la croissance économique ».

C’est depuis 2007 que la construction de cette centrale de charbon a été entamée pour s’achever, normalement, cinq ans après. Mais, à présent, le gouvernement a indiqué qu’elle ne tournera à plein régime (4 800 MW) pas avant l’an 2019, date à laquelle cette centrale de charbon devrait devenir la plus importante en Afrique du Sud. En mars dernier, cette unité a lancé la production de ses premiers kilowatts-heure et devait initialement fournir 749 MW d’énergie électrique de sorte à atténuer la pression sur le réseau électrique sud-africain. Pour rappel, celui-ci est au bout de ses capacités, entre autres, en raison de la vétusté de nombre de centrales sud-africaines.

Par ailleurs, une autre super-centrale à charbon est entrain d’être érigée dans la localité de Kusile, située à l’est de Johannesburg. Cette unité devrait également générer, à terme, 4 800 MW.

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*